Cette année encore je participe aux matchs de la rentrée litéraire de Price Minister. J'ai choisi La grâce des brigands de Véronique Ovaldé.

On y découvre la vie de Maria Chistina, qui est une écrivain reconnue, racontée par un narrateur anonyme. La jeune fille a toujours rêvée de partir loin de Lapérouse, petite ville de son enfance, et de sa mère bigote.Elle y parvient finalement mais ne réussit jamais à vraiment se détacher de cette ville.Le narrateur connaît et raconte la vie de chacun des personnage qui en tous une radicalement différente.

J'ai bien aimé ce roman, mais j'ai trouvé qu'il manquait quelque chose sans parvenir à définir ce que c'était... Cependant la qualité de l'écriture est bien présente. Ce livre est le premier que je lis de cette auteure, mais m'a donné envie de découvrir ses précédents romans. C'est pourquoi je lui attribue une note de 16/20.